• Samedi 01 juin 2013 à 21 h 31
Auteur :

Oui, j’aime Orelsan, et c’est (de mémoire) la troisième fois que j’en parle sur ce blog. La première fois, c’était pour lui apporter mon soutien (oui, ce soutien a changé énormément de choses, mais voilà) face au tollé général qu’il avait subi en publiant « Sale pute« . Le chef d’accusation « incitation à la violence contre les femmes » est ridicule. Autant accuser Wilde d’incitation à la pédérastie. Bref, vous le comprenez, un paroxysme de ridiculisme bienséant et néanmoins nauséabond. L’écriture, l’art en général, a un unique but : transcender l’homme en lui-même et représenter une réalité. Cette violence existe, les mots et la musique d’Orelsan sont talentueux et méritent par conséquent d’exister sans que la censure du lobby féministe ne leur tombe dessus.

D’ailleurs, je conspue la décision de justice récente (je vous mets le lien vers le Figaro parce-que je trouve ça plus drôle. On me traite de gauchiste et PAF ! je linke le Figaro. Je suis un homme plein de surprises, c’est pour ça aussi que vous m’aimez). Là où la rédaction conclue en citant « Suicide social », je citerai « Raelsan » (car je connais TOUT PAR COEUR) : « Merci quand même pour le coup de pub/Merci les chiennes de garde pour le coup de pute/ Merci à tous ceux qui m’ont soutenu/ J’oublie trop souvent de remercier les gens qui m’ont soutenu« . Ceux qui condamnent des artistes comme Orelsan sont les mêmes que ceux qui montent au créneau à chaque bon mot sous prétexte d’homophobie et qui participent de son exacerbation en démontrant l’existence d’un lobby gay qui se ferait de plus en plus pénible (« Bientôt pour prouver que t’es pas homophobe faudra bientôt que tu suces des types » – toujours Orelsan, « Suicide Social« ).

Mais là n’est pas le sujet que je voulais préalablement aborder. D’ailleurs, ce dont je voulais parler en premier lieu, c’est de l’article putride que j’ai publié hier par avarice. Mais je le ferai un autre jour (cet article est très mauvais, ne le lisez pas, d’ailleurs je n’en suis pas l’auteur, mais attendez celui qui le commentera). Puis par flemme, je me suis dit « Parlons de ce clip feat Orelsan qui est quand même pas mauvais ».

Donc voilà. Le clip en question, c’est Flynt feat. Orelsan avec « Mon pote ». C’est vraiment bon, toujours de qualité. J’ai personnellement reconnu 14 films (14 et demi, je suis pas sûr de celui avec Michel Blanc) (puis comme je connais tout Kubrick par coeur). Dites donc combien vous en avez reconnu dans les commentaires !


Flynt feat. Orelsan « Mon pote » par Flyntmc

Articles similaires :

    None Found

Catégorie : Musique  | Tags: , , , , ,
Vous pouvez suivre tous les commentaires de cet articles grâce aux fils RSS 2.0. Les commentaires sont ouverts.

4 Responses

  1. 1
    Nikoala 

    14 également… Et on pardonnera l’article précédent.

  2. 2
    Araen 

    J’ai :
    - Le grand blond avec une chaussure noire (là, je suis pas sûr en plein)
    - Full Metal Jacket
    - Men in Black
    - Pulp Fiction
    - Very Bad Trip
    - Forest Gump
    - Fight Club
    - Orange Mécanique
    - La haine
    - The Big Lebowski
    - Les valseuses
    - La tour Montparnasse Infernale
    - Las Vegas Parano
    - Retour vers le futur
    - Les visiteurs

  3. 3
    Nikoala 

    J’ai menti, j’en ai que 13… J’ai juste à ajouter « Une journée en enfer » (Bruce Willis au téléphone).

  4. 4
    Araen 

    (Cela dit, Orelsan en Hunter S. Thompson fait un peu peur)

Laisser un commentaire