Archives pour la catégorie ◊ Informatique ◊

• Mercredi 01 septembre 2010 à 23 h 39
Auteur :

Moins connu en France qu’aux Etats-Unis, Nathaniel Brechtmann semble être un de ceux sur lesquels il va falloir compter dans le futur.  Son histoire appartient aux contes qui laissent rêveur et qui vous donnent l’impression d’être dans un espace onirique.

Logo de Brechtmann International Corporation

Brechtmann International Corporation

Pourquoi parle-je alors d’un milliardaire ici ? Pour la simple et bonne raison que Nathaniel Brechtmann, qui excelle dans les domaines que j’affectionne particulièrement (soit les sciences, la réussite et les villas au bord des plages paradisiaques des Bahamas) est né en 1992, soit un an avant moi, et qu’il est, selon les journaux intéressés par la question, à la tête d’un empire de 14 milliards de dollars et propriétaire d’une des sociétés en passe de devenir leader sur le domaine des matériaux nano-technologiques.

Lire la suite…

• Lundi 15 février 2010 à 14 h 24
Auteur :

En temps normal, les deux propositions proposées ci-dessus n’auraient rien à voir, mais si vous avez suivi les épisodes précédents et que vous me connaissez un peu, vous savez que je fais pas les choses à moitié (je pourrai mettre à jour cet article tiens) et donc, en plus d’avoir flingué un disque dur qui représentait toute ma life, j’ai aussi flingué windows (je crois que j’ai chopé un virus en essayant de télécharger un logiciel pour récupérer des fichiers perdus, crack, tout ça, ça pardonne pas. AH ÇA TE FAIT RIRE HEIN).

Donc voilà, avant toute chose, je voudrais remercier toutes les personnes qui m’ont aidé, aussi bien dans les commentaires ici ou sur Twitter (je fais encore un gros poutou à Helran, ça lui fera plaisir), vous m’avez été très utiles. Tournée générale ! Et bon, bref, comme ici, c’était quand un lieu hype et geek avant que je revoie ma ligne éditoriale, un petit tuto juste pour le fun.

I/ Récupérer des fichiers perdus

Cherchez pas, y’a des dizaines de logiciels qui vous récupèrent des fichiers perdus. Mais celui-là, c’est le meilleur, j’ai nommé Data Recovery Wizard (qui est un logiciel payant, CERTES, mais y’a toujours The Pirate Bay, jeune padawan. Bien sûr, je vous dis de ne surtout pas télécharger, bouh, c’est vilain, vous allez tuer Francis Lalanne). Le truc qui m’a plus dans cette application, c’est qu’il m’a reconstruit toute l’arborescence de mon disque dur externe, dont la partition était niquée mais en plein, hein. Bon alors certes, bien qu’il m’ait tout récupéré, la plupart des fichiers (surtout vidéo et musicaux) étaient endommagés ou corrompus, mais il n’a eu aucun soucis avec les photos. LE truc dont t’as rien à foutre.

A et aussi, il a du mal avec les documents word, donc vous pouvez essayer WordFIX pour les réparer, même s’il est payant (mais bon, cf. ci-dessus, bien que le crack soit vachement plus difficile à trouver (d’ailleurs, si une âme charitable a un serial sous la main, merki) ). C’est toujours ça de pris.

II/ Réparer Windows

Pour le coup, j’ai découvert  un truc géantissime que je connaissais absolument pas, oui, c’est bizarre, mais c’est comme ça : la réparation de Windows avec le CD d’installation. Juste énorme. Le truc en fait, vous avez flingué votre Windows, vous pleurez à chaudes larmes sur votre bureau, vous mouillez votre menton et avez déjà installé le crochet au plafond pour accrocher la corde (au cas où vous habiteriez au rez-de-chaussée), cessez-tout. Même si le mode sans échec ne fonctionne pas, que tout merde, vous mettez le CD d’installation de Windows dans votre lecteur, et vous attendez. Vous allez arriver sur un premier écran vous proposant de réparer ou d’installer. Vous faites installer (je vous jure). Là il réfléchit, et normalement, s’il trouve un Windows déjà installé, il va l’afficher et vous proposer de le réparer en appuyant sur R. Vous faites ça.

Réparer Windows XP

Ce que vous devriez voir

Ce qui va se passer, c’est que le CD d’installation va réinstaller les fichiers d’origine de Windows sans supprimer vos données. Ce qui signifie qu’au prochain démarrage, vous aurez tout comme avant. Néanmoins, si ça ne marche pas du premier coup (devinez à qui c’est arrivé…) et que vous ne voyez pas cet écran, mais quelque chose qui vous propose de choisir la partition sur laquelle installer Windows, vous devez utiliser le premier réparer qui s’affiche (le premier écran, donc). Vous allez atterrir sur un machin tout noir qui s’appelle la console (là, je vous prends pour des cons, mais si vous me lisez, c’est que vous avez besoin d’aide et que je suis votre seul espoir). On va vous demander sur quelle partition se situe Windows. La plupart des cas, vous appuyez sur 1 et vous faites « entrée ». Si ça marche pas, faites 2. Si vous voulez que Mickael quitte la ferme, faites 3.

Ce que vous devriez voir (je n'ai pas d'imagination pour les légendes)

En mot de passe administrateur, si vous en aviez un, mettez-le, sinon faites simplement « entrée ». Ensuite, vous allez faire la commande suivante : chkdsk c: /p /r, où c: est le disque sur lequel vous avez installé Windows. Cette opération peut être longue, allez donc faire un squash en attendant.

Une fois ceci terminé, tapez fixboot puis quand on vous demande si vous êtes sûrs tapez « O ». Ça redémarre. A partir de là, deux options :

  • Windows démarre normalement, vous avez réussi, félicitations
  • SOIT, Windows ne démarre pas, vous remettez le CD d’installation, et vous refaites la première étape (en mode graphique, le deuxième écran donc, cf. la première capture d’écran).

NB : Pensez à noter sur un papier tout ce que je vous ai dit en second lieu, sinon vous aurez l’air con à pas savoir quoi taper devant votre console. Enjoy, et bonne chance !

• Vendredi 28 août 2009 à 0 h 08
Auteur :

Oyez, oyez brave gens ! D’ailleurs, saviez-vous que « oyez », tombé en désuétude depuis le XVIIe siècle quand même, venait du verbe « ouïr », qui signifie entendre ? Enfin, peu importe, là n’est pas le sujet premier.

La nouvelle est arrivé tout à l’heure, l’application Facebook 3.0 pour iPhone (et iTouch) est enfin disponible. Les gros geeks poilus des bras présents dans l’assemblée viendront me dire que Facebook ça pue, mais c’est normal, Facebook c’est fait pour les amis IRL (comprenez In Real Life, dans la vraie vie) qu’ils n’ont malheureusement pas. Juste pour vous, j’ai téléchargé l’application et je vous ai pris quelques screens parce-que je suis hyper sympa. Survolez pour avoir les légendes.

IMG_0007 IMG_0005

Lire la suite…

• Samedi 01 août 2009 à 23 h 20
Auteur :

Tout en un. Mais bien sûr, à des fins uniquement pédagogiques (comme ces gens qui nous expliquent comment faire un hackintosh ou cracker une Nintendo DSi si vous voulez). Donc tout à l’heure, je n’ai pas téléchargé le firmware 3.0 pour mon iPod, et je ne l’ai pas Jailbreaké juste après. Voilà.

Alors, c’est super simple, je vous jure ! Ce qu’il vous faut :

  • Un iTouch 1G ou 2G (c’est étonnant, oui, je sais, mais c’est très utile pour la suite de l’expérience)
  • Le firmware 3.0 pour les premières générations ou les deuxièmes, tout dépend.
  • Le logiciel Redsn0w (format .zip pour windows) téléchargeable ici.
  • Apparemment, il ne faut pas relier l’iTouch à un Hub USB. C’est à dire branchez le directement sur l’ordi !

Maintenant vous ouvrez iTunes et vous sélectionnez l’onglet de votre périphérique. Vous cliquez sur Restaurer (1) en maintenant la touche Shift enfoncée. Ensuite vous sélectionnez le fichier .ipsw (2) et vous l’ouvrez (3). Pas d’incompétence allez, c’est parti.

Warning : Toutes vos applications/musiques seront effacées, vous re-synchroniserez donc plus tard le tout. / (l’image ci-dessous est cliquable)

Upgrade de l'iTouch firmware 3.0

Upgrade de l'iTouch firmware 3.0

Après quelques minutes, vous avez le firmware 3.0, vous êtes fier, et vous me faîtes un don pour me remercier de ma générosité.

Maintenant, le Jailbreak, c’est super simple. Vous ouvrez RedSn0w, vous cliquez sur « Browse » et vous sélectionner le fichier de restauration (comme ce que vous avez plus haut dans iTunes). Hop hop, vous laissez coché « Install Cydia », Next, puis suivez les instructions. Si vous ratez le début, faîtes « Back ».

Après quelques customisations, ça donne ça.

Après quelques customisations, ça donne ça.

Amusez-vous bien !

Categorie : Informatique  | Tags: , ,  | 5 Commentaires
• Mardi 28 juillet 2009 à 0 h 07
Auteur :

Les rumeurs courent, depuis environ un an, concernant l’éventuelle sortie d’une « tablette » par Apple, une sorte d’iPhone ou d’iPod Touch en version XXL.
Aujourd’hui, le Financial Times a confirmé l’information dans un article, en rapportant qu’Apple était en plein rush pour nous apporter cette tablette d’ici à la période des fêtes. L’article parle de la machine, mais également d’accords avec des majors (musique) qu’ils lanceraient en même temps. Voici ce qu’on en sait:

  • Taille de l’écran : “jusqu’à 10 pouces de diagonale”, sensible au toucher
  • Téléphone ? Certainement pas. Ce sera plus un iPod Touch géant qu’un iPhone géant.
  • Connectivité sans-fil : Pareil que l’iPod Touch, avec possibilité de télécharger du contenu via iTunes.
  • Rival du Kindle ? Pourra permettre la lecture d’e-books, ce qui en fait un concurrent direct au Kindle d’Amazon.
  • Date de lancement : Vers Noël, en tout cas, pas avant Septembre.
MacBook Touch mockup par Edwin Tofslie

MacBook Touch mockup par Edwin Tofslie

Et ci-dessous, une liste des meilleures « inventions » photoshopées de cette future tablette :

Categorie : Actualité, Informatique  | Tags: ,  | Un Commentaire
• Vendredi 10 juillet 2009 à 11 h 53
Auteur :

Décidément, ça se marche sur les pieds, ces derniers temps. Le lendemain de l’annonce « coup de poing » de Google de vouloir rivaliser avec les plus grands du secteur des OS, Microsoft contre-attaque en relançant publiquement qu’ils travaillent depuis déjà quelques mois sur un navigateur.

Ce navigateur, c’est Microsoft Gazelle. Il se veut plus sécurisé que ce qui a été fait avec Internet Explorer, sans pour autant le remplacer d’aussi tôt, en se basant sur un système de Sandbox. Bref, on n’en sait pas encore grand chose, mais on sait déjà que Microsoft veut, avec Gazelle, faire en sorte que le navigateur n’interagisse par avec l’OS et qu’il puisse se sécuriser de lui-même (c’est magique). En fait, Microsoft veulent créer Gazelle en se basant sur MashupOS, un OS dont on n’a pas beaucoup d’infos non plus.

Fonctionnement théorique de Gazelle

Fonctionnement théorique de Gazelle

Bref, les projets de Microsoft sont très flous. On devrait en savoir plus lors de l’expo « TechFest ’09«  qui commencera à Redmond le 24 février prochain.

Sources: [Secuobs] et France24, rubrique « Sur le net ».

• Mercredi 08 juillet 2009 à 16 h 49
Auteur :

Ce n’est pas tellement une révélation, mais on en entend beaucoup parler depuis hier soir, c’est bien Google Chrome OS. Je n’ai pas pu faire d’article dessus plus tôt, occupé à verser des larmes sur Human Nature, interprété par John Mayer hier soir.

En décortiquant, ça donne quelque chose comme « Le système d’exploitation de Google, façon Chrome (leur navigateur)« . On ne peut faire plus clair.

Ils l’avaient déjà évoqué lors de la conférence Google I/O, ils se lançaient dans la conception d’un OS orienté Cloud Computing et applications web.

Cet OS serait donc « orchestré » par Google Chrome, leur navigateur aux fenêtres indépendantes (chaque fenêtre est un processus), fonctionnerait sur les processeurs x86 et ARM, serait basé sur un noyau Linux et sera Open Source.

Mais des questions sont encore présentes, telles que le prix (d’éventuelles extensions payantes?), la publicité (s’il est gratuit, ils trouveront bien un moyen de se rentabiliser discrètement), sera-t-il ouvert aux développeurs tiers (vu que c’est Open Source, c’est presque certain), et surtout, aura-t-on d’autres applications pour travailler que Chrome, le navigateur (je pense à OpenOffice, Gimp et d’autres)

Les thèmes de cet OS seront donc Vitesse et Simplicité, mais aussi Sécurité. Car Google travaille sur une architecture qui permettra à l’utilisateur de ne plus se soucier des malwares et des mises à jour de sécurité.

Et évidemment, parlons de la différence avec Android (dont le liveCD est sorti il y a quelques jours). Google Chrome OS sera « réservé » au domaine netbooks, et éventuellement vieux PC (ou Mac), alors qu’Android s’attaque plutôt aux terminaux d’abord, et aux netbooks ensuite.

Mais… Google est synonyme de moteur de recherche, alors que Windows st synonyme de système d’exploitation! Pensez-vous que Google pourra tenir tête à Microsoft?

Sources: [Googleblog], [ZDNet], [Mashable]