Archives pour la catégorie ◊ Edito ◊

• Samedi 11 avril 2009 à 23 h 05
Auteur :

Parce-que voilà, les éditos qui servent à rien ne servent à rien, je lègue mes moments d’expression personnelle où ma plume courait seule à un encadré légèrement plus utile (légèrement, je précise). Je risque d’oublier des trucs, je rajouterai si j’y pense.

Donc tout d’abord, j’ai crée antithese.fr pour bâtir une communauté nouvelle, intéressée et intéressante (comme je le disais dans cet appel-ci). C’est pour celà que j’offrirai, une fois par semaine (si je trouve des volontaires of course), à qui le voudra les clefs de la rédaction. Vous n’avez pas de blog mais vous voulez quand même partager une info ou alors vous avez un blog mais vous souhaitez acquérir un nouveau lectorat en publiant ici, eh bien je vous en offre l’occasion. Il suffit juste de me contacter (voir la page me contacter), de vous présenter brièvement et de me faire rire. La dernière option (falcultative) me permettra de voir vos capacités journalistiques. Alors petite précision, vous n’êtes absolument pas obligé de rester dans le thème de ce blog (High-Tech en l’occurence). Bien sûr si c’est pour raconter le dernier week-end que vous avez passé chez votre tante Micheline (prénom auquel je tiens en passant), c’est pas la peine. Vous l’aurez compris, j’ai envie de m’amuser avec vous, parce-qu’un blog c’est l’expression libre et l’expérience humaine avant tout.

Je crois qu’en fait c’est tout ce que j’avais à dire. À bientôt !

• Dimanche 05 avril 2009 à 17 h 05
Auteur :

Comme aurait dit le célèbre philosophe Homer Simpson. Aujourd’hui fut une journée grave. Très grave. En effet, pour une fois que je voulais travailler mon latin, j’avais bien entendu prêté mon cahier dans un acte de bienfaisance à une petite jeune écervellée qui ne me l’a pas rendu. Du coup, je ne le ferai plus (bien fait). Ce qui est bien dans cette histoire, c’est que si je ne connais pas mon vocabulaire à 13 h 15 pétantes demain, je vais me taper un superbe 2.5 (soyons généreux, même si je sais qu’il ne faut pas réviser à la dernière minute ; ne me blâmez pas trop vite, je lui ai prêté lundi dernier).

Mise à part cette anecdote qui n’est pas drôle (cessez de rigoler, ça me perturbe), avez-vous remarqué que je ne n’editorialise (oui, ça existe) que le mercredi et le dimanche ? J’avais même pas fait gaffe jusqu’à hier. Allez-savoir pourquoi.

Hier, j’ai aussi remarqué qu’en plus de toujours prendre la caisse où y’a le plus de monde au super-marché, y’avait toujours une vieille (ça marche aussi avec les vieux) et sa cinquantaine de sacs devant vous qui vous empêche de dire bonjour à la caissière. Vous êtes trop loin de cette dernière. Or, si vous dîtes bonjour à la caissière en étant à l’autre bout du tapis, elle va être contrainte de vous regarder et de ne plus tourner le regard, c’est donc une conservation complètement apocalyptique d’au moins une demie heure qui s’annonce (la vieille vient de faire tomber son choux-fleur pour la dizième fois, c’est pas fini). Et quand enfin vous arrivez à sa hauteur (à la caissière, pas l’individu non identifié aux cheveux blanc), elle vous regarde avec son sourire hypocrite et vous lance un « bonjour » qui n’a désormais plus aucune spontanéité. C’est dégueulasse.

Et sûrement que ça n’arrive qu’à moi. Je vous laisse maintenant regarder avec délice l’Abanelotron ou bien un extrait de son spectacle (bientôt en tournée dans toute la France).

Anéfé, Open Office a un pare-feu.

Categorie : Edito  | Tags: , ,  | Un Commentaire
• Mercredi 01 avril 2009 à 21 h 12
Auteur :

Je suis trop catégorique, le premier Avril, c’est vraiment le jour où les humains font le plus preuve d’ingéniosité. Que j’ai pu me marrer à ré-entendre des blagues que je connaissais déjà, à voir de nouveaux poissons qui datent d’il y a deux ans et, malgré tout, quelques « vrais » et nouveaux canulars qui étaient un chef d’oeuvre de réflexion et d’imagination. Personnellement, aujourd’hui je n’ai pas fait grand chose de spécial, il faut se le dire et ne pas se voiler la face : ma vie n’a rien d’extraordinaire. Juste fait un concert de musique classique avec une table de mixage au stade de France en Autriche, duquel je suis parti à bord de mon hélicoptère en carton (la dernière génération, ils ne sont pas encore sur le marché mais les plans sont disponibles via les réseaux p2p).

Après m’être quelque peu piqué en voulant ramasser les milliers de roses qui jonchaient le sol et qui plaisaient à ma vue, j’ai perdu mon anneau dans les terres du milieu (en hélicoptère je vous dit pas pour retrouver quelque chose). Depuis, c’est évidemment le bordel. Rien de bien passionnant je vous dit. Arrivé midi et la tartine de caviar, j’ai pu lire tranquillement les centaines de revues qui font l’éloge de ma folie et sur lesquelles je suis bien entendu en couverture (j’ai regardé, Madonna au Malawi n’est qu’en page 54 d’une revue Africaine dont le nom m’est imprononçable).

L’après-midi n’en parlons pas, n’en parlons pas. J’aurai presque voulu vous dire que les débats sur l’Hadopi étaient gorgés d’une fougue et d’une hargne inconnues à mes sens tout vibrant, chantant les louanges de députés (de droite) qui se faisaient un malin plaisir de défendre les droits inaliénables et fondamentaux des internautes dans le seul but de vous faire un gros poisson d’Avril bien puant et jauni du bulbe, mais c’est trop gros comme canular.

Ceci n'est pas un poisson rouge qui tend vers l'orange.

Ceci n'est pas un poisson rouge qui tend vers l'orange.

[Photo]

Categorie : Antithese, Edito, Humour  | Tags: ,  | 8 Commentaires
• Dimanche 29 mars 2009 à 11 h 42
Auteur :

Et les mammifères, c’est nous. Durant toute la semaine on a eu droit aux « Le changement d’heure d’été c’est le maaal », n’est-ce pas l’ACHED. Soit disant que y’aurait plus de dépressions, de suicides, d’accidents de voiture… Etc. Ma foi, moi j’ai pas mis mon réveil ce matin, on m’aurait rien dit j’aurai pas fait gaffe (j’espère d’ailleurs que mon ordi s’est mis à l’heure tout seul). Donc voilà, le changement d’heure, c’est chiant, ça contribue à la réussite des centres comme les alcooliques anonymes et les groupes Facebookiens (« Si toi aussi tu veux pas changer d’heure le dernier dimanche de Mars !!!!!!!!!!!!« ).

Il se pourrait également bien que je ralentisse le rythme de publications des articles (ne partez pas, j’ai pas fini). En effet, il faudrait que je m’implique un peu plus dans le boulot que dans ce blog, même si je m’en sors plutôt bien actuellement. Et c’est pas du haut de mes trois lustres passés que je vais révolutionner le monde de la blogosphère High-Tech (ni avec mes 60 visiteurs par jour). Donc voilà, si votre agrégateur de flux ne change plus tous les jours, ne vous inquiétiez pas, je me rattraperai (et peut-petre que ça n’arrivera pas)

Profitez bien de votre dernier jour de Week-end, chez moi il va pleuvoir toute la semaine (iTouch qui le dit), mais comme j’aime bien, life’s beautiful. Ah aussi, j’ai redécouvert la musique de Love Story, comment c’est vachement bien !

Et en Bonus Track, une des multiples parodies de Tintin que j’ai faites avec un ami :

Tintin sort de prison

Tintin sort de prison

Moi, j’vais installé Akismet, j’ai eu mon premier spammeur tout à l’heure.

Categorie : Edito  | Tags: ,  | 4 Commentaires
• Mercredi 25 mars 2009 à 18 h 22
Auteur :

Bon, bon, bon…

Mercredi est presque fini, quand je regarde par ma fenêtre je ne fais que voir un ciel bleu sans nuages qui me déprime. Oui, le ciel bleu, ça me déprime. C’est tellement mieux quand il pleut (je me demandais y’a pas longtemps quand est-ce que je parlerai de mon addiction pour la pluie). Entendre les grosses gouttes claquer pendant des heures sur les carreaux de verre, sentir des frissons dans son cou et son dos tout en étant blotti près du radiateur. Non, la pluie, c’est indéniablement quelque chose de fantastique ! Je rentrerai pas dans les détails.

La journée est vite passée, demain réveil à 7h pour un lever qui aura sans doute lieu à h  (7h 35, je dois le dire, m’a presque effleuré l’esprit). J’ai une tonne de livres à finir et bien sûr que je travaille ce « TRAVAIL DEMANDE : Chaîne fonctionnelle de montage des châssis ». Si ça c’est pas du titre qui vous détruit un hippopotame d’Amazonie. Et puisque j’y pense, je parlerai bientôt de Nicolas Sarkozy, de Carla Bruni et de Christine Albanel (et non pas Anal Banule) qui cherchent un baby name pour le dernier de la portée.

Enfin voilà, Antithese pour l’instant se porte bien et j’aurais bien salué les 94 visiteurs d’aujourd’hui (mes astuces ont fait fureur), mais ils repasseront pas tout de suite. Donc bonjour aux prochains ! D’ailleurs y’a deux jours j’étais en première page quand on cherchait antithese sur Google (je suis aujourd’hui ravalé à la 3ème, si ça n’a pas changé, mais faut dire que j’ai Wikipédia et tout un tas de sites littéraires devant moi, quelle idée d’avoir appelé ce blog antithese).

EDIT : Ah, et comme c’est pas tous les jours que ça arrive, j’ai l’honneur de vous annoncer que le blog a aujourd’hui dépassé les 100 visiteurs uniques. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup, ça veut que j’étais libre, heureux d’être là malgré tout ! Donc oui, je suis content même si 100 visiteurs c’est rien face aux monstres qui en accueillent plusieurs milliers chaque jour. Eh bien oui, après 3 semaines de blogging, je suis fier, et je vous le dit. On fait péter le champagne !

• Dimanche 22 mars 2009 à 20 h 33
Auteur :

La semaine débute dans quelques heures, le week-end s’est essouflé. Après m’être couché à plus de deux heures et demie hier soir (ce matin ?) et m’être levé à huit heures passées, je peux sentir mes yeux gonflés se fermer seul, les muscles de mon cou se relacher et ma tête basculer dans un craquement ignoble.

Concernant antithese, j’essaie de trouver des partenaires, et j’en ai trois pour l’instant (Geek Arlier, oXitane et Jaax Blog), donc merci à eux. Puisque j’y suis, je ne vous parlerai pas des statistiques du blog qui sont à l’intérêt général ce que Mickael Vendetta apporte à la communauté Tchécoslovaque (Je salue les milliers de Tchécoslovaques qui me lisent actuellement) ou de la dernière lubbie de ma tante Micheline qui a été d’acheter une tortue hongroise à trois pattes empaillée.

Je  ne parlerai également pas d’anciennes photos de Laure Manaudou nue, de téléchargement illégal fortement concerné par l’arrivée prochaine d’Hadopi (le streaming et le peer-to-peer c’est le mal). Quoi d’autre ? Rien qui me vient à l’esprit ; Google, I’m waiting for you.

Courage, bientôt le week-end.

PS : on peut accéder à antithese en tapant « antithèse du père au foyer », c’est pas beau ?

Categorie : Edito  | Tags:  | 4 Commentaires