Archive pour ◊ avril, 2012 ◊

• Jeudi 19 avril 2012 à 8 h 21
Auteur :

J’ai hésité un moment avant de revenir, prendre le temps d’écrire sur le sujet. Mais il me semble important que tous ceux qui profitent d’une audience, quelle qu’en soit sa nature, s’engagent à convaincre un maximum de gens à se déplacer pour voter, et a fortiori les convaincre de voter pour le bon candidat. J’ai mis un bon moment moi même pour me décider si déjà j’étais de droite ou de gauche, même si avant de m’y pencher avec plus de parcimonie je pensais me rapprocher des idées d’une droite me semblant plus réaliste que la seule gauche molle qu’à l’époque on nous présentait en alternative.

Puis j’ai lu le programme de Mélenchon et l’ensemble de ses mesures que tout un chacun qualifie différemment, allant de l’irréaliste et utopique à la solution de tous les maux de la planète. Je l’ai lu, et j’en suis sorti heureux, bien que perplexe quant à sa possibilité de réalisation. SMIC net à 1700€/mois en cours de mandat, salaire minimum, taxation des Français de l’étranger, suppression des niches fiscales ou encore création d’un ministère du Droit de la Femme, directive de l’Européenne la plus favorisée (pour adopter les lois sociales européennes les plus avantageuses pour les femmes), et autant de mesures qui font que socialement et économiquement, le niveau ne peut qu’augmenter, ramenant la France à ses lueurs passées durant lesquelles elle faisait le jour et la nuit dans le monde.

Puis j’ai décidé de faire le pari d’espérer. Je ne suis ni économiste, encore moins politologue, je n’ai pas les outils en main pour maîtriser les programmes des candidats au même point que les candidats. Je peux les connaître, je peux par contre difficilement juger leur capacité de réalisation. Ainsi, j’ai pris  la décision de faire confiance, et ma confiance s’adresse à Mélenchon. Parce qu’il est le seul à présenter un système de changement là où l’ensemble de la classe politique nous promet l’immobilisme. Parce qu’il est le seul à offrir les alternatives de vie qui aboutirait à une esquisse de début d’égalité entre tous. Parce qu’il a réussit à rassembler et à faire émerger une colère qui a trouvé sa voix. Et surtout, parce que la voix qu’il a réussi à faire émerger n’est pas la voix d’un extrême qui se replie sur soi-même dans la peur du monde et de l’étranger.

Partageons les richesses

Peut-être ai-je tort. Mais là est-ce vraiment la question ? Je ne pense pas. Je pense que nous, citoyens, avons à nous sentir proche d’un programme, et de voter pour le candidat qui correspond à un idéal que l’on se fait du monde. Beaucoup arguent l’importance du vote utile pour faire obstacle aux danger qu’aujourd’hui nous connaissons et qui aboutirait à un cloisonnement des frontières, une nationalisation forcée de l’économie dans une société mondialisée ou encore l’émiettement progressif des acquis sociaux qui sont la base d’une société juste et égalitaire. Je ne pense pas qu’il en soit ainsi. Voter Hollande, ce n’est pas faire obstacle à la montée de Sarkozy. C’est voter pour un programme conventionnel qui est dans sa forme présenté comme un programme anti-droite, mais le charisme fou de son candidat et les mesures fades qui en sont les siennes n’en feront pas le président du changement. Seulement un président de l’alternance officielle.

Si chacun fait le pari de cet espoir politique qui aujourd’hui est une déchirure suite à vingt ans de mesures absurdes, on peut changer les choses, entraîner un souffle nouveau et montrer à l’Europe dont beaucoup d’élections sont à venir sous peu (en Espagne, en Grèce) qu’une autre direction est à prendre. La direction du changement, et cette fois-ci le vrai.

On a eu la surprise du 21 Avril contre toute attente quand un Le Pen qui n’était annoncé nulle part dans les sondages s’est retrouvé au second tour de l’élection présidentielle. J’ai l’espoir d’un 22 Avril où, plutôt que voter extrême droite pour montrer une colère contre une intelligentsia politique qui s’est emparée du pouvoir sans vouloir le rendre, le peuple donne sa voix au Front de Gauche, et que le peuple amène Mélenchon au second tour. C’est possible. Ne ratez pas la chance de commencer un monde nouveau.

Ne ratez pas votre chance d’entrer dans l’histoire.

Les 22 Avril et 6 Mai prochain, allez voter. Et quand vous serez devant votre urne, le bulletin à la main, votez pour le candidat d’un nouvel espoir.

• Mercredi 11 avril 2012 à 0 h 21
Auteur :

(C’est tout ce que je peux vous donner pour le moment. Mais ne vous inquiétez, je serai bientôt de retour)

(Et j’ai eu la moyenne en maths !)

Prends le pouvoir sur moi Jean-Luc Melenchon